Rechercher dans ce blog

dimanche 13 mai 2018

Solidarité



Nous le savons bien, les temps sont durs. Nous avons beau rapiécer nos poches, il faut toujours les repercer. Les raisons n'en manquent pas : solidarité avec les exilé-e-s, solidarité avec les apiculteurs, solidarité avec les kurdes, avec les philippins et philippines, etc.

Nous le voyons bien que les thunes manquent, les jours de grèves n'y sont pas étrangers, nos ventes diminuent aussi à la librairie, mais…

Mais, si nous ne faisons pas en sorte, de ne pas perdre une enième fois, les bourgeois à la suite de Macron nous en mettront encore plein la gu… Leur imagination est débordante, des chantiers de contre-réforme sont d'ores et déjà lancé : encore plus de privatisation du système de santé, du transport, de l'éducation, etc. Tout ce qui est salaire socialisé risque d'être touché : sécurité sociale, retraite, assurance chômage, etc. etc.

En ce moment, de près ou de loin, à la Librairie nous sommes touché-e-s par deux luttes proches : celle du CHU et celle du rail.

À la SNCF, le collectif de gestion de la caisse locale de solidarité des grévistes est composé par 4 personnes : 2 de la CGT, 1 de FO et un non syndiqué. Nous vous proposons, de soutenir cette grève en nous envoyant vos chèques(à l'ordre des Nuits Bleues, mettre au dos Solidarité cheminots), en passant à la librairie pour y poser du liquide ; argent que nous transférerons ensuite aux camarades. Vous pouvez bien entendu envoyer aussi directement vos thunes et vos bas de laines à la CGT cheminots Angers, 5 Rue Fulton, 49000 Angers et en y mettant un petit message de soutien !


 Au CHU, le 15 mai, la CGT CHU et SUD santé-Sociaux organisent un départ en bus pour Paris afin d'y manifester. Les camarades vendent des badges de soutien au pris de 2 euros. Vous pouvez bien sûr filer plus ! Pareil pour les thunes que pour les cheminots, au dos Solidarité CHU ou à envoyer directement à Sud Santé-Sociaux, 14 place Louis Imbach, 49100 ANGERS


À très bientôt dans la rue, ou au 21 rue Maillé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire